Le plaisir de voler avec son simulateur de vol (Flight Simulator X et Prepar3D). Le forum FSX-France est un lieu d'échange, sujet principal: la simulation aérienne.
 
AccueilPortailCalendrierRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )   Ven 8 Nov 2013 - 20:39

Bonsoir

On pourrais recreer ce Vol sous FSX en temp REEL vu tous les details



Vous pouvez approfondir se plan  de vol et pourquoi pas le realiser pour un vol reseau un soir

Un peu d'histoire

Le 5 décembre 1945, base de Fort Lauderdale au nord de Miami, sur la côte Est de la Floride. Le lieutenant instructeur Charles Caroll Taylor, âgé de 28 ans, dirige un groupe de pilotes et équipages inexpérimentés, l'ensemble des équipes totalisant 14 hommes. Il doit emmener 5 appareils de type Grumman Avenger pour un vol d'entraînement à proximité des îles Hens et Chickens à l'Est de la côte américaine. Temps de vol approximatif : deux heures. Les avions ont tous le plein de carburant et leurs instruments (compas, radios, …) sont en parfait état de fonctionnement. A 14:10, les 5 appareils décollent. Ils ne reviendront jamais.

Récits des évènements
Les 5 appareils viennent de décoller dans une météo relativement bonne. La mer est un peu agitée. Les appareils doivent se diriger d’abord plein Est sur 198 kilomètres, puis après un premier virage, nord-nord-ouest sur 117 kilomètres, puis un second virage les amèneront à suivre une direction sud-ouest sur 193 kilomètres pour rentrer à la base. Les bombes seront larguées 90 kilomètres après le premier virage, au sud de Grand Bahama, sur les petites îles Hens and Chickens.

Les communications radio interceptées par les avions dans les environs indiquent que le largage des bombes fut un succès. Mais c’est après le second virage du plan de vol que les problèmes commencent.

Une voix non identifiée demande à Powers (un des élèves pilotes) ce que son compas indique. Mais Powers est perdu :

- Je ne sais pas où nous sommes. On a du se perdre après le premier virage

Un appareil au sol à la base militaire entend cet échange radio et informe immédiatement la base de Fort Lauderdale qu’un avion s’est peut-être perdu. Il dit ensuite sur la fréquence radio :

- Ici FT-74 pour l’avion ou le bateau qui s’appelle Powers : identifiez-vous pour que l’on puisse vous aider.

La réponse tarde, mais finalement un homme qui s’identifia comme FT-28 (Taylor) répond :

- Mes deux compas sont en panne. Je cherche à rejoindre Fort Lauderdale, en Floride. Je suis au dessus de terre, je pense être au dessus des Keys, mais je ne sais pas où exactement et je ne sais pas comment rejoindre Fort Lauderdale.

Un instructeur de la base l’informa que s’il est sûr d’être au dessus des Keys, il doit voler vers le nord, c'est-à-dire placer son aile gauche au soleil. Mais apparemment le leader est déjà arrivé à un point de confusion tel qu'il ne sait vraiment plus déterminer sa position. C'est pourtant un pilote expérimenté. Il pense être au-dessus des Florida Keys, mais en réalité, il se trouve au-dessus d’une île des Bahamas ! A noter que Taylor n’avait pas sa montre, outil indispensable à la navigation. A 16:45, FT-28 annonce :

- Nous mettons le cap à 030° pour 45 minutes, ensuite nous volerons plein Nord. On sera sûr de ne pas être dans le golfe du Mexique.

Cette décision condamne les 5 appareils. En virant vers le Nord au-dessus des Bahamas au lieu des Florida Keys, Taylor entraîne sa formation, non vers les terres salvatrices de Floride, mais en direction de la pleine mer ! Le leader ne s'est pas rendu compte avoir volé aussi longtemps à l'Est vers les Bahamas, et pour une raison indéterminée il croit s'être dirigé vers le sud, vers les Florida Keys. Cette idée à laquelle s'est fermement accroché Taylor pour le reste du vol va avoir des conséquences fatales.

Pour le personnel au Sol, Taylor et ses élèves son perdus. Il propose donc à Taylor de basculer sur la fréquence d’urgence (moins chargée), mais Taylor refuse afin de ne pas perdre le contact radio avec ses 4 équipiers. A environ 17:00, Taylor annonce un changement de direction :

- On prend le cap 090° pendant 10 minutes.

Les 5 avions se dirigent donc plein Est, et s’éloigne de plus en plus des côtes. Au même moment, un équipier est entendu sur la fréquence

- Ce n’est pas vrai… si on allait vers l’ouest on pourrait facilement rejoindre la base, mais dirigez vous vers l’ouest bon sang.

La panique commence à s’installer parmi les membres du vol 19. Pour ne rien arranger, le mauvais temps arrive, avec de forts vents et une mer démontée, et les contacts radio deviennent de plus en plus mauvais. A 17:15, un bref message de Taylor annonce que le vol 19 se dirige maintenant vers l'Ouest.

A 18:20, le lieutenant Taylor comprend que les chances de retrouver les côtes sont faibles. Il demande à ses équipiers :

- Restez en formation serrée… Nous devons nous attendre à ammerir… Dès que l’un d’entre vous aura moins de 40 litres de fuel dans ses réservoirs, on descendra tous ensemble.

Les stations radio arrivent à estimer la position du vol 19 dans un rayon de 60 kilomètres autour du point 29° Nord et 79° Ouest. Les 5 Avenger sont certainement au nord des Bahamas, et bien loin des côtes de la Floride. Mais les mauvaises transmissions radio ne permettent pas de fournir ces informations à l’équipage. A 19:04, un faible message radio est entendu :

- FT…FT

Seul l’indicatif est reconnaissable dans le message. C’est la dernière transmission radio du vol 19 entendu. Les avions avaient du carburant pour voler jusqu’à 20 :00. Ensuite, il se sont probablement abîmés à l’Est des côte de la Floride, ont été engloutis par les vagues et envoyer par le fond en quelques secondes.

Toutes les vastes recherches entreprises par des bâtiments de surface et les avions pour les retrouver menées jusqu'au soir du 10 décembre 1945 ont échouées, rien n'a permis de localiser l'endroit exact de la disparition du vol 19, ni retrouver la moindre épave. Les recherches ont été abandonnées tant la mer était mauvaise. Il est supposé qu'ils se sont abîmés quelque part à l'Est de la péninsule de Floride.


Les conclusions de l’enquête

L’enquête montre que la cause de la disparition du vol 19 serait liée au lieutenant Taylor, qui, se croyant au dessus des Keys alors que sa formation survolait des îles Bahamas, aurait pris un cap l’amenant en pleine mer, loin des côtes de la Floride. L’enquête rappelle que le lieutenant Taylor, un excellent pilote de combat, avait tendance à voler à l’intuition et s’était déjà perdu. Il avait même déjà du se poser en pleine mer et être secouru.

Mais à la demande de la mère du lieutenant Taylor et en l’absence d’élément probant, le rapport d’enquête conclu que les raisons de la disparition des 5 Avengers sont inconnues.

Malgré tout, des mystères plannent toujours autour de cette disparition :

   Malgré les nombreuses recherches effectuées (non seulement celles effectué après le disparition, mais aussi celles engagé par des enquêteurs au cours des 60 dernières années), aucune trace du Vol 19 n’a été retrouvé

   Pourquoi tous les compas des avions sont-ils tombés en panne ? En effet, parmi les 5 avions, il y avait cinq compas de navigation. Ce serait une invraisemblable coïncidence que tous tombent en panne en même temps !

   Pourquoi le Lieutenant Charles C.Taylor n'avait-il pas sa montre, alors qu'il savait pertinemment qu'il n'y a pas d'horloge dans le cockpit de l'Avenger ? Il sait qu'il a besoin de chronométrer ses temps de vol pour ses calculs de navigation ! Peut-on raisonnablement envisager que le Lieutenant Taylor, un pilote confirmé, responsable de la vie des hommes de sa formation, soit parti en mission sans le plus élémentaire des matériels pour voler ? Pourquoi les élèves pilotes, déjà confirmés puisqu'ils volent seuls, ne sont-ils pas capables de faire une navigation qui est la base élémentaire du pilotage, en qualité d'élèves rien ne les dispensait de faire leur propre navigation en parallèle avec le leader. Avaient-ils tous également oubliés leurs montres ?



Une disparition le même jour d’un autre appareil dans le même secteur


Un peu moins connu, mais tout aussi mystérieux est la disparition le même jour d’un PBM-5 Martin Mariner dans la zone du triangle des Bermudes.

Alors qu’il devient évident que le vol 19 était perdu, de nombreux navires et bases aériennes sont mis en alerte. A 19:37, deux hydravions de type PBM-5 Martin Mariner sont envoyés pour retrouver et ramener les 5 Avengers : leur nom de code est Training 32 et Training 49. Les deux appareils décollent de la base navale de Banana River (maintenant nommée Patrick Air Force Base). Training 32 est envoyé plein Est, vers les Bahamas. Training 49 suit les côtes de la Floride quelques minutes avant de prendre un cap Nord-Est, direction le large. Training 49 ne rentrera jamais, et aucun débris ni aucun corps ne seront retrouvé.

A 19:50, deux navires ont rapporté avoir vu une explosion dans le ciel à l’endroit où était sensé se trouver Training 49, suivie de flammes sur l’océan. Ces informations accréditent la thèse de l’explosion en vol. D’ailleurs, le Martin Mariner (surnommé la citerne volante) était connu pour ses odeurs de vapeurs d’essence qui se répandaient dans le fuselage, et présentait donc un risque d’explosion.

L’explosion de l’appareil en plein vol pourrait être du à une étincelle dans l’avion, ou avoir été causée par un membre d’équipage essayant d’allumer une cigarette. Mais cet accident pourrait aussi être lié à la présence d’un gaz particulier dans l’atmosphère, déclenchant des explosions d’appareils en vol. Cette théorie est souvent évoquée pour expliquer certaines disparitions au dessus du triangle des Bermudes.

Carte




Lien:
http://skyvector.com/?ll=27.266994444,-78.399675&chart=301&zoom=3

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flt19.png

Aeroport  du point 4  MYAW N27°16.02' / W78°23.98'

lien :
http://skyvector.com/airport/MYAW/Walkers-Cay-Airport

Historique
http://www.bermuda-triangle.org/the__lost_patrol__--_the_real_.html

Avion  CFS2/Grumman Avenger II 386/W JZ386 RAF BPF Textures
http://simviation.com/simviation/?type=item&ID=301&page=1
PLAN de Vol   (PLAN-G3)


Dernière édition par Mckorrigan le Dim 10 Nov 2013 - 20:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
geofaron

avatar
Membre



Masculin Age : 72
Date d'inscription : 16/11/2012
Messages : 808
Version à définir

MessageSujet: Re: le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )   Sam 9 Nov 2013 - 15:02

salut JN

interessant cette hitoire
tout le monde connait le mystere mais pas dans ses details

perso je tiens trop a mon FSX pour m aventurer par la-bas mdr  Assomé 

mais peut etre qu en alfajet les forces obscures n ont pas d effets Avion1 

tiens nous au courant de tes investigations !!! Avion2 

amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )   Sam 9 Nov 2013 - 15:33

bonjour

je crois que cela serrais possible en respectant  scrupuleusement le plan de vol

sans GPS   et sans Plan g.  

utiliser  la date et l'heure    voler exactement dans les conditions de l'époque  

avec 5 appareils   et cockpit en partage , aussi utiliser une condition météo très proche de la realite

je vais approfondire le système de navigation de 1945 pour comprendre

si je me rapproche de la navigation que j'ai connu, le principe serrai  une estimation de la distance parcouru selon un cap ,une vitesse, et le temps. comme dans la marine. j'ai oublier tenir compte de la dérive par rapport au Nord  vrai  et magnetique


Pour information

Les outils nécessaires

La montre: la pratique de la navigation requiert l'usage d'une montre pour le calcul des heures estimées de passage aux points de report et de l'heure d'arrivée à destination.
Elle permet aussi de déterminer la vitesse sol de l'avion en mesurant le temps nécessaire pour parcourir une distance et en comparant ce résultat avec le temps qu'il aurait fallu sans vent. La montre fut utilisée à partir de 1956 dans la navigation aérienne.

Le rapporteur : il est indispensable de pouvoir mesurer les angles sur la carte pour naviguer. La trajectoire latérale est en effet caractérisée par une route, que l'on exprime par un angle par rapport au nord géographique et au nord magnétique.
La règle : il en existe plusieurs types, les plus adaptées au cockpit des avions étant les règles de petite taille. Elles permettent, outre le tracé des routes, de mesurer les distances à parcourir.
Le journal de bord ou log de navigation : c'est le document répertoriant les points tournants, les segments de la route à suivre, les temps et les distances.


Yes


Dernière édition par Mckorrigan le Sam 9 Nov 2013 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shag

avatar
Administrateur



Masculin Age : 40
Date d'inscription : 03/06/2012
Messages : 3375
Numéro du département : 14
FSX version boite Possède P3D

MessageSujet: Re: le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )   Sam 9 Nov 2013 - 16:03

Bonjour,

Merci pour ces informations !

Je suis partant Yes 

On fait ça quand ?

Bon week end.

Cordialement.

Shag

Revenir en haut Aller en bas
geofaron

avatar
Membre



Masculin Age : 72
Date d'inscription : 16/11/2012
Messages : 808
Version à définir

MessageSujet: Re: le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )   Sam 9 Nov 2013 - 17:36

salut jn
prends plutôt celui là car le tien est pour cfs2 ( marchera pas !!!)

http://www.flightsim.com/vbfs/fslib.php?searchid=17034501&page=2
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité




MessageSujet: Re: le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )   Sam 9 Nov 2013 - 19:47

Descrition du  Grumman TBF-3

Bombardier-torpilleur

Premier vol 7 août 1941
Mise en service 30 janvier 1942
Nombre construits 9 839

Masses
À vide 4 920 kg
Carburant 1 230 l en interne ou 2 690 l avec réservoirs auxiliaires kg
Avec armement 7 600 kg
Maximale 8 280 kg


Performances
Vitesse maximale 444 km/h
Vitesse de décrochage 108 km/h
Plafond 9 170 m
Vitesse ascensionnelle 630 m/min
Rayon d'action 1 820 km

Armement
Interne 2 mitrailleuses de calibre .50 BMG (12,7 mm) à l'avant
1 mitrailleuse Browning M2 de calibre .50 BMG (12,7 mm) à l'arrière
1 mitrailleuse ventrale Browning 1919 de calibre .30 (7,62 mm)
Externe 1 torpille ou 900 kg de bombes ou lance-roquettes sur les ailes



Performances :
vitesse maximale 444 km/h (435 km/h pour le TBM-1 distance franchissable : 1610km (1800km pour le TBM-1) Autonomie opérationnelle : 6h40 plafond opérationnel : 9170m.

Cockpit:



Les versions de l'Avenger:

XTBF-1: 2 prototypes.
TBF-1: première version de série
TBF-1B: pour les britanniques 395 exemplaires. Appellation britannique Avenger Mk I
TBF-1C: identique au TBF-1 capacité d'emports de réservoirs largables sous voilure et dans la soute, deux mitrailleuses de 12,7 mm au lieu d'une.
TBF-1D:version avec un radar centimétrique APS-4 .
TBF-1E: version avec radar de recherche maritime
TBF-1J: Version d'opérations tous temps.
TBF-1CP: Version de reconnaissance avec caméras.
TBF-1L: Version doté d'un projecteur dans la soute, pour la recherche de sous-marins de nuit .
TBF-3: Moteur R-2600-20.
TBM-1: version du TBF-1 produite par Eastern 550 exemplaires. Appellation britannique Avenger Mk II
TBM-1C: version du TBF-1C produite par Eastern 2 332 exemplaires
TBM-2: Moteur R-2600-10
TBM-3: version doté du moteur R-2600-20 4657 construits. Appellation britannique Avenger Mk III
TBM-3D : Version du TBM-3 équipée d'un radar centimétrique APS-4.
TBM-3E : Version de lutte anti-sous-marine équipé du radar RT-5/APS-4. Appellation britannique Avenger AS Mk 4
TBM-3H : Version équipé d'un radar de recherche maritime.
TBM-3J : Version d'opérations tous temps.
TBM-3L : Version doté d'un projecteur dans la soute, pour la recherche de sous-marins de nuit.
TBM-3P : Version de reconnaissance, équipée de caméras.
TBM-3R : Version de transport pour 7 passagers, sans armes et un porte à droite.
TBM-3M : version d'après-guerre de lutte anti-sous-marines. Désigné TBM-3S2 en version d'attaque et, TBM-3E2 en version de recherche.
TBM-3W : version d'après-guerre de veille aérienne avec un radar APS-20 et deux officiers radars.

Lien pour d'autre information sur l'avion
http://forummarine.forumactif.com/t4512-grumman-tbf-avenger





Revenir en haut Aller en bas
 
le Mystere du Vol 19 ( 5/12/1945 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FSX-France :: L'espace détente :: Le bar des pilotes-