Le plaisir de voler avec son simulateur de vol (Flight Simulator X, Prepar3D et X-Plane). Le forum FSX-France est un lieu d'échange, sujet principal: la simulation aérienne.
 
AccueilPortailCalendrierRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Le vol réseau multi-plateforme : Prepar3D, FSX, FSX Steam, X-Plane.

Les 4 simulateurs sur le même réseau !

Partagez  | 
 

 Les pistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shag

avatar
Administrateur



Masculin Age : 41
Date d'inscription : 03/06/2012
Messages : 3628
Numéro du département : 14
FSX version boite Possède P3D X-Plane

MessageSujet: Les pistes    Jeu 7 Mar 2013 - 11:32

Les Pistes

Les pistes sont les surfaces d'un aérodrome réservées au décollage et à l'atterrissage des avions. Les dimensions et le revêtement sont fonctions de la masse et de la vitesse des avions qu'elles doivent accueillir.



Dimensions

Les pistes pour avions légers font en général de 600 à 1 000 mètres de long pour 25 à 45 mètres de large mais les plus courtes peuvent ne faire que 200 m de long et 8 m de large. Celles des grands aéroports avec un trafic d'avions de ligne important font entre 2 500 et jusqu'à 4 215 mètres de long pour 45 à 60 mètres de large.



Revêtements

Les pistes peuvent être en béton, en bitume, en asphalte, en herbe ou juste en terre battue comme souvent dans les petites îles ou la savane.



Balises

Les pistes sont bordées de balises lumineuses pour être facilement repérables de nuit, ou lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises (pluie, brouillard), et pour une aide visuelle à l'atterrissage (PAPI). De nouveaux types de balises intelligentes commencent à voir le jour, utilisant notamment la technologie électroluminescente1. De plus, l'installation comprend un système de balises radio pour les appareils de repérage automatique intégrés notamment dans les avions de ligne (ILS).



Disposition des pistes

La plupart des pistes servent à la fois à l'atterrissage et au décollage. Ceci suppose une organisation et une synchronisation sans faille des mouvements d'avions.

Lorsque l'aéroport accueille un trafic important, il est courant de construire les pistes par groupe de deux pistes parallèles, afin de séparer les mouvements de décollage et les mouvements d'atterrissage. On peut ainsi avoir des pistes accueillant chacune un mouvement par minute et demie, parfois un peu plus en tenant compte de la période pour dissiper la plus grande partie de la turbulence de sillage.

Les pistes sont normalement orientées dans le sens des vents dominants, de manière à faire profiter les avions des courants aériens, qui vont faciliter le décollage et améliorer le freinage lors de l'atterrissage, les avions se présentant toujours face au vent.

Les plus grands aéroports et ceux pour lesquels il n'y a pas de vent dominant marqué ou pour lesquels il y a deux grands types de vents dominants peuvent avoir plusieurs pistes ou groupes de pistes, chacun orienté d'une manière différente. Lorsqu'il y a deux axes, ils peuvent être perpendiculaires si aucune orientation de vent dominant n'est marquée, de manière à toujours trouver une orientation favorable à peu près face au vent. Si deux grands types de vents dominants sont identifiés, les orientations des pistes vont marquer l'angle entre ces orientations de vents dominants. Exceptionnellement, on peut trouver des aéroports avec trois orientations de pistes ou plus, aux orientations variables.

Dans le cas où l'aéroport comporte plusieurs pistes ou groupes de pistes, les pistes d'une orientation donnée croisent souvent les autres pistes, afin de réduire l'emprise globale de l'ensemble. Ceci ne pose pas de problème particulier, puisqu'une seule orientation de piste est utilisée et signalée à un moment donné.



Numéros de piste

Les pistes sont identifiées par un nombre de deux chiffres indiquant leur orientation magnétique en dizaine de degrés lors du mouvement de l'aéronef. Pour cela, on divise par dix l'orientation de la piste exprimée en degrés et on arrondit le résultat à l'unité la plus proche. Ainsi une piste orientée à 36° sera numérotée 04 ; l'autre extrémité, orientée à 216° sera numérotée 22. L'écart entre les numéros est toujours de 18 (180°).

Lorsqu'un aérodrome possède plusieurs pistes orientées dans la même direction, on utilise une lettre :

L pour left (gauche),
R pour right (droite).

À Tous sus-le-Noble par exemple, la piste 07L correspond à la piste 25R, la piste 07R correspond à la piste 25L. Elles sont parallèles et orientées au cap 074° dans un sens et 254° dans l'autre. L'indication droite/gauche (R/L) est toujours selon la direction d'atterrissage (comme la numérotation). La piste 36R prise dans l'autre sens sera donc la piste 18L.

Plus récemment, trois pistes peuvent être disposées en parallèle, dans ce cas la piste du milieu se verra associé à son numéro la lettre C (pour central).

Les aéroports possédant plus de 3 pistes parallèles, pour éviter toute confusion, décaleront arbitrairement certaines d'entre elles de 10° (arrondi aux 10° supérieurs ou inférieurs au lieu d'arrondi au plus proche). Ainsi à Dallas - Fort Worth où 5 pistes sont orientées à 175.4°, elles portent de gauche à droite les numéros 17L, 17C, 17R, 18L et 18R.

Le pôle Nord magnétique variant lentement mais sûrement, ces numéros peuvent évoluer.



Sections de la piste





Bande de piste


Il s'agit de la zone autour de la piste elle-même. Elle est dépourvue de tous les obstacles qui pourraient interférer avec le vol et le roulage des avions, mais elle n'est pas forcément en bonne condition. C'est normalement juste une surface herbeuse, marquée par des cônes ou des pignons.



Zone anti-souffle / Prolongement d’arrêt (PA)



La zone anti-souffle est souvent construite juste avant le début de la piste, là où le souffle d'air chaud produit par les avions durant le décollage pourrait éroder le sol et endommager la piste. Cette zone peut également être conçue pour servir d'espace d'urgence en cas de problèmes durant le décollage (prolongement d'arrêt). Elle est souvent moins résistante que la piste principale et est marquée par des chevrons jaunes. Il est interdit de rouler ou de stationner sur cette zone durant le décollage ou l'atterrissage, sauf en cas d'urgence.



Seuil décalé



Un seuil décalé est un seuil de piste d'aéroport situé à un point autre que le commencement ou la fin véritables de la piste. La partie de la piste ainsi déplacée peut être employée pour le décollage mais pas pour l'atterrissage. L'avion atterrissant peut employer le secteur déplacé sur l'extrémité opposée pour la sortie de piste.

Le plus souvent, le seuil excentré est en place pour donner le dégagement d'arrivée d'avion au-dessus d'une obstruction tout en permettant toujours à avion partant la quantité maximum de piste disponible à moins qu'il y ait les seuils décalés des deux côtés. En général, le seuil décalé est mis en place pour laisser assez de longueur pour l'atterrissage d'un avion dont la trajectoire d'entrée est obstruée. Un seuil décalé peut également être présenté si une section commençante de la piste ne peut pas supporter l'impact d'atterrissage de l'avion. Dans ce cas, l'avion est censé atterrir au-delà du seuil. Les appareils sont autorisés à employer la section décalée de la piste pour les décollages ou les sorties de piste parce que ces avions ne font pas d'impact sur la piste avec la force d'un avion à l'atterrissage.

Les seuils décalés ont des flèches comme ligne centrale, se dirigeant dans la direction de la piste. La fin de la zone déplacée, dans la direction des flèches, correspond au début de la piste (donc au seuil véritable). Les seuils décalés sont comptés en tant qu'élément de la piste, et sont inclus dans la taille de piste.



Voie de circulation

Une voie de circulation (communément nommée Taxiway dans le langage aéronautique) d'un aéroport ou d'un aérodrome est une voie délimitée et aménagée prévue pour que les avions puissent y circuler par leurs propres moyens depuis ou vers les terminaux, hangars ou pistes de décollage et d'atterrissage. Ces voies sont souvent construites en dur (asphalte, béton ou tarmac) pour les grands aéroports, mais sont souvent faite de terre nue ou couverte d'herbe, pour les aéroports de moindre importance.

Ces voies de circulations se terminent au niveau du point d'arrêt, présent juste avant le seuil de piste. Ce dernier sépare ainsi les voies de circulation de la piste d'aéroport (décollage/atterrissage)

Sur les aéroports où le trafic est le plus important, des voies de sortie rapide de piste ont été aménagées pour que les appareils puissent les emprunter à grande vitesse et dégager la piste plus rapidement.

Les voies de circulation sont signalées par une identification alphanumérique en noir et jaune ; des balises jaunes régulièrement espacées et parfois une double ligne de la même couleur en délimitent les côtés. Une ligne jaune continue proche du centre de la voie représente la trajectoire à suivre par le cockpit de l'avion pour éviter les obstacles.

Afin de permettre une utilisation de nuit, des lumières bleues (voir schéma à droite) délimitent les bords de la voie, à la différence des pistes qui sont balisées de blanc, de jour comme de nuit. L'éclairage central est incrusté dans la voie, ce qui permet aux avions de rouler dessus.



Résistance

La couche de fondation constituée d'agrégats granulaires augmente la résistance de la piste d'atterrissage (60 centimètres ou plus). Cette résistance mécanique permet de supporter des charges verticales importantes.





Source Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
 
Les pistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FSX-France :: Pilotage et Navigation :: Pilotage et Navigation :: Tutoriels Pilotage et Navigation-