Le plaisir de voler avec son simulateur de vol (Flight Simulator X, Prepar3D et X-Plane). Le forum FSX-France est un lieu d'échange, sujet principal: la simulation aérienne.
 
AccueilPortailCalendrierRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Le vol réseau multi-plateforme : X-Plane, Prepar3D, FSX, FSX Steam.

Les 4 simulateurs sur le même réseau !

Partagez
 

 1937 Allied Airways : La Mer du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shag

Shag
Administrateur



Masculin Age : 42
Date d'inscription : 03/06/2012
Messages : 3673
Numéro du département : 14
Version à définir Possède P3D X-Plane

1937 Allied Airways : La Mer du Nord Empty
MessageSujet: 1937 Allied Airways : La Mer du Nord   1937 Allied Airways : La Mer du Nord Horlog12Sam 17 Aoû 2019 - 14:04

Bonjour à tous,

Voici un nouveau plan de vol de Michel Lagneau.

Bonne lecture et bon vol.

Amicalement.

Shag


1937 Allied Airways Ltd. : La Mer du Nord sous Flight Simulator @ Michel Lagneau 2019


J’ai trouvé sur le site www.timetableimages.com de Björn Larsson et David Zekria des documents concernant la compagnie « Allied Airways Ltd. ». Je recommande fortement une visite de ce site, où les deux auteurs proposent un travail considérable de mémoire.

Le Rêve d’un Aviateur Anglais : Eric Leslie Gandar Dower (1894-1987)
Le Courrier Aérien en Mer du Nord Newcastle - Stavenger
Il a fallu de nombreuses années et plusieurs tentatives, avant qu’un service aérien régulier ne voie le jour entre la Norvège et le Royaume Uni. Plusieurs projets norvégiens et anglais apparurent durant les années 20 et 30 au cours du siècle dernier, mais c’est finalement un Anglais qui, sur les traces du pilote norvégien Tryggve Gran (1889-1980), mit en œuvre une liaison aérienne en mer du Nord. Tout commença du côté scandinave lors de la création en 1918 de la « Det Norske Luftfartrederi AS » (DNL), les responsables de cette compagnie norvégienne songèrent à différentes lignes intérieures et extérieures telle qu’une liaison entre Göteborg et Copenhague ; ils pensèrent également qu’un service régulier au départ de Stavenger vers Aberdeen serait le bienvenu. Le choix d’Aberdeen comme destination s’expliquait par le fait que la distance la plus courte entre la Norvège et le Royaume Uni, plus précisément l’Ecosse, correspondait à ces deux villes ; de plus, Aberdeen présentait une connexion ferroviaire en direction de Londres. Malheureusement, tout cela resta sans suite. Au printemps 1927, une ligne aérienne fut expérimentée entre Oslo et Harwich au Royaume Uni via Kristiansand, Cuxhafen en Allemagne et Amsterdam aux Pays Bas. L’hydravion Dornier Wal N-25 utilisé par Roald Amundsen (1872-1928) pour l’expédition polaire Amundsen-Ellsworth, fut mis à disposition par le « Norsk Luftseiladsforening » (ancêtre de l’actuel Aéro Club de Norvège). Trois vols eurent lieux sans grand succès ; En fait, le gouvernement anglais ne s’intéressait pas à cette entreprise. Imaginez que vous vouliez en 1927 vous rendre d’Oslo à Londres par la voie aérienne, il fallait d’abord se rendre à Copenhague au Danemark, ensuite à Hambourg en Allemagne et Amsterdam au Pays Bas, avant de rejoindre la capitale du Royaume Uni ; ce trajet incluait deux correspondances, soit, deux changements d’avion sans aucune autre alternative à l’époque. En septembre 1934, la célèbre pilote norvégienne Gidsken Jakobsen (1908-1990) décida de créer une compagnie, « Bergen Aero AS », et de relier deux fois par semaine Bergen à Newcastle ; elle espérait ainsi proposer aux touristes anglais une liaison en trois heures de temps vers les montagnes norvégiennes. Malheureusement, elle n’obtint pas les autorisations nécessaires et son projet avorta. Et c’est en cette année 1934 qu’un Anglais, amoureux de la Norvège, Eric Leslie Gander Dower (1894-1987) reprit le flambeau. Il était journaliste au magazine anglais « The Aeroplane » en Juillet 1914 et rencontra Tryggve Gran avant son départ pour la première traversée aérienne de la mer du Nord, de Curdon Bay en Ecosse vers Jæren en Norvège. D’une durée de 5 heures et 40 minutes, c’était le plus long survol maritime jamais tenté jusqu’alors, ainsi que le premier au dessus de la mer du Nord avec un aéroplane équipé d’un train d’atterrissage terrestre. Lors du 20ème anniversaire, Gandar Dower et Gran se retrouvèrent ; à cette occasion, trois militaires norvégiens refirent ce vol sur un Fokker et Tryggve Gran était l’un d’entre eux. Ils décollèrent de l’aérodrome de Dyce à côté d’Aberdeen ; entre temps, Eric Leslie Gandar Dower avait fondé en janvier 1934 sa propre compagnie, « Aberdeen Airways Ltd. », et acquis un De Havilland DH 84 Dragon II immatriculé G-ACRH « Aberdonian ». Manque de chance, ce bimoteur s’écrasa le 13 juillet 1934, précisément une semaine après sa livraison. Dower s’arrangea alors pour accroître le capital de sa compagnie de 20 000 £ Sterling, ce qui lui permit d’acheter un Short S.16 « Scion » immatriculé G-ACUV remplaçant l’infortuné DH 84. C’est avec cet avion que la compagnie inaugura le 10 septembre 1934 sa première liaison régulière entre Aberdeen et Glasgow ; le pilote qu’Eric Leslie Gandar Dower avait embauché était le capitaine Eric Starling (1911-1997), lequel devint plus tard l’un des pilotes les plus populaires en Ecosse et dans les îles Shetland. Cette ligne fut un échec commercial avec peu de passagers, tant et si bien qu’elle fut abandonnée le 24 octobre. En 1935, « Aberdeen Airways Ltd » instaura deux lignes au départ de l’aérodrome de Dyce, le 27 mai vers Stromness et le 4 juin vers Edimbourg ; mais cette dernière, une fois encore, fut un échec. La liaison à destination de Stromness connut ensuite un prolongement jusqu’à Thurso ainsi qu’à  St Margaret’s Hope - South Ronaldsay située dans les Iles Orkney. L’année suivante, Eric Leslie Gandar Dower se rendit personnellement en Norvège, au volant de sa petite Austin, afin de remettre sa candidature concernant la concession d’une ligne aérienne en mer du Nord. Le Roi Haakon VII lui accorda une audience en son palais, ce qui le toucha particulièrement et renforça sa détermination d’établir une liaison aérienne entre Aberdeen et la Norvège. Il changea alors le nom de sa compagnie qui devint à compter du 13 février 1937 « Allied Airways (Gandar Dower) Ltd. », ce qui donnait à celle ci une image internationale ; de plus, Gandar Dower voulait bien séparer son activité aérienne d’autres en cours. Une augmentation de capital (40 000 £), lui permit d’acquérir un nouvel avion et financer son projet de ligne vers la Norvège. La livraison de ce dernier, un quadrimoteur De Havilland DH 86B « Express », subit un retard, aussi, il était impossible de le présenter à l’inauguration de l’aérodrome de Sola près de Stavanger le 29 mai 1937. En lieu et place, c’est le De Havilland DH 89 “Dragon Rapide” G-ADDE qui eut l’honneur d’être le premier avion commercial anglais à traverser la mer du Nord, sur les traces de Tryggve Gran. Le 22 mai et juste avant son départ, le docteur Agnès Thomson, médecin d’Aberdeen, remit au capitaine Eric Starling une plume blanche. Il décolla de l’aérodrome de Dyce à 13h55’ et mit 2 heures et 25 minutes pour relier Aberdeen à Stavanger. Là, l’avion fut le premier enregistré à l’atterrissage sur l’aérodrome de Sola. Le capitaine Starling qui devait assurer les vols réguliers durant l’été était secondé par Alec Milnes et Cecil Goodall. Bien évidemment, Eric Leslie Gandar Dower était du voyage ; cette première traversée permit de mettre la dernière main au projet de ligne régulière, régler les derniers détails. Le lendemain ils rejoignirent Oslo où ils rencontrèrent l’équipe dirigeante de la  « Det Norske Luftfartselskap A/S » (DNL). Cette compagnie nationale norvégienne était appelée à devenir l’agent officiel en Norvège et continuer la ligne entre Stavanger et Oslo, avec prolongement vers Stockholm en Suède. Le 24 mai, le capitaine Starling effectua en compagnie du pilote norvégien  de la DNL, Finn Lambrechts (1900-1956) la ligne Oslo – Stanvanger – Kristiansand – Arendal – Oslo sur trimoteur Junkers 52 immatriculé LN-DAH. Puis, dans la foulée, il accompagna un autre pilote norvégien, Bernt Balchen (1899-1973), sur le trimoteur Junkers 52 immatriculé LN-DAF ; le trajet consista en un aller et retour Oslo – Bergen - Oslo. Durant ce vol, le Capitaine Starling tint le rôle de copilote. Le 29 mai, il repartit avec son équipage et ses passagers à Stavanger afin de participer à l’inauguration de l’aérodrome de Sola ; le jour même, le De Havilland DH.89 Dragon Rapide G-ADDE fit une démonstration au dessus du terrain, ainsi que des vols promenade et baptêmes de l’air. Le 2 juin, décollage à 14h40’ et retour en Ecosse à Aberdeen en précisément 3 heures de vol. Le bimoteur utilisé par Gandar Dower et Starling pour l’inauguration de l’aérodrome de Sola ne convenait pas pour l’exploitation commerciale de la ligne Aberdeen – Stavanger ; il n’avait pas de dispositif de dégivrage et ses deux et uniques moteurs s’avéraient justes. Le De Havilland DH 86B Express commandé à l’usine Hatfield de De Havilland en possédait quatre et présentaient de multiples améliorations par rapport à ses prédécesseurs, les DH 86 et DH 86A ; ses deux dérives arrières supplémentaires appelées boucliers zoulous de par leur forme, faisaient qu’il était plus stable et facilitait le pilotage. La configuration demandée par « Allied Airways (Gandar Dower) Ltd. » comprenait un équipage de trois personnes et pouvait embarquer huit passagers maximum ; Le capitaine Eric Starling se rendit à Hatfield le 28 juin 1937 pour prendre livraison du quadrimoteur, après quelques vols d’essai il accepta l’avion. Le lendemain celui-ci fut immatriculé G-AETM (n° de série 2353) et baptisé « Le Scandinave » (The Norseman) ; de retour à Aberdeen, plusieurs vols promenade furent effectués durant lesquels  pas moins de 48 invités au total bénéficièrent de ceux ci. L’avion possédait un équipement radio en double, la cabine des passagers était chauffée et proposait des toilettes. La compagnie décida de l’équipage suivant : le capitaine Starling comme commandant de bord, Alec Milnes opérateur radio et Cecil Goodal mécanicien naviguant ; cet équipage assura tous les vols entre Newcastle et Stavanger en 1937 et 1938. La raison pour laquelle le choix se porta sur Newcastle découlait du fait que l’aérodrome de Dyce à Aberdeen, terrain officiel de  « Allied Airways (Gandar Dower) Ltd. » ne disposait pas de système de transmissions radios ; à fortiori, Gandar Dower n’en voulait pas car cela aurait permis à d’autres compagnies d’utiliser cet aérodrome qu’il possédait en propre, la « North Eastern Airways » proposait à l’époque une ligne incluant  Newcastle, Edinburgh, Perth et Glasgow. Le 5 juillet, une semaine avant l’ouverture officielle de la ligne, l’équipage et l’avion réalise un ultime vol d’essai vers Stavanger, puis jusqu’à Copenhague au Danemark et Göteborg en Suède ; ils retournèrent à Stavanger et Newcastle le 7 juillet. Un technicien de la société « Standard Electric » les accompagna afin de vérifier le bon fonctionnement des installations de transmissions radios, également du voyage, Monsieur Handcox qui seconda Alec Milnes radio de bord ; aucun incident ne fut déploré. Le grand jour arriva, le 12 juillet 1937 Le De Havilland DH 86B Express « Norseman » décolla de l’aérodrome de Wolsington à Newcastle à 11h10’, avec 25 minutes de retard en raison des cérémonies officielles célébrant l’évènement. Le vol se déroula sans problème et 3 heures après son départ, le quadrimoteur se posa sur l’aérodrome de Sola à Stavanger ; le capitaine Starling avait comme passagers : Eric Leslie Gandar Dower, le Maire de Newcastle Ald. J. Grantham, Messieurs Dalgleish et Bissett tous deux dirigeants de « Allied Airways Gandar Dower Ltd ». Cette liaison était connue en Angleterre sous l’appellation « North Sea Air Mail Express Newcastle - Stavanger » ; à Stavanger, la compagnie norvégienne « Det Norske Luftfartselskap A/S » (DNL) prenait le relais vers Oslo et Stockholm à l’aide de trimoteurs Junkers Ju 52/3m et bimoteurs amphibies Sikorsky S.43. Il existait, toujours à partir d’Oslo, des correspondances aériennes vers Göteborg et Copenhague. Quant à Newcastle et tel que mentionné plus haut, il y avait une ligne à destination et en provenance d’Edimbourgh, Perth et Glasgow ; à noter également une connexion ferroviaire vers Londres, départ de la gare de Newcastle à 18h33’. Le jour de l’inauguration, le De Havilland repartit pour Newcastle à 16h05’. Bien que durant toute la saison le DH 86B Express « Norseman » G-AETM se révéla d’une fiabilité remarquable, la liaison s’avéra être un échec principalement en raison de la concurrence des compagnies de ferry norvégiens. Celles-ci allèrent même jusqu’à menacer les agences de voyage de boycott, si elles  proposaient des billets d’embarquement sur la ligne aérienne Newcastle - Stavanger. Conséquement, « Allied Airways (Gandar Dower) Ltd. » ne pu que constater la non rentabilité de l’entreprise. La concession accordée par les Norvégiens incluait le courrier venant de Norvège, mais les postes britanniques ne chargèrent jamais de courrier émanant d’Angleterre dans l’avion, car elles ne voyaient aucun intérêt  dans cette ligne aérienne. Néanmoins, la concession étant valable jusqu’au 31 décembre 1937, on décida de maintenir le service jusqu’à la fin septembre. Voici quelques statistiques représentatives : 13 aller et retour en Juillet 1937, 20 en août et… 9 en septembre ; ce qui donnait un total de 108 passagers au cours des mois de juillet et d’août. Le capitaine Starling ne prit même pas la peine de consigner dans son carnet de vol les résultats de septembre ! Mais il prit soin de mentionner que le 20 août, il mit 2 heures et 30 minutes entre Stavanger et Newcastle et 2 heures et 24 minutes le 2 septembre dans l’autre sens. Il cumula, à titre personnel, 268 heures et 20 minutes de vol sur cette ligne. Celle-ci fut ré ouverte le 16 avril 1938, même avion et équipage. Starling finissait par s’ennuyer, quelquefois il y avait des imprévus ; en voici un exemple tel que relaté par lui-même : - Une fois atteint le point de non retour, nous vérifiâmes que nous étions en mesure de revenir à Newcastle en cas de mauvais temps sur Stavanger. Et ce jour là, le brouillard nous empêcha effectivement de nous poser, aussi, je décidai de rebrousser vers Newcastle ; il se trouve qu’en chemin, à 1500 pieds d’altitude, nous survolâmes des bateaux de pêche et j’atterris sans encombre sur l’aérodrome de Wolsington. Une bonne semaine plus tard, une passagère me demanda de lui garantir qu’elle arriverait sans problème à Stavanger ; surpris, je lui demandai pourquoi cette question ? Elle me précisa que son père, patron pêcheur, m’avait remarqué faisant volte face vers Newcastle quelques huit jours auparavant ; quelle coïncidence ! -. Malheureusement, l’année 1938 ne fut pas meilleure que la précédente ; malgré l’attitude positive du gouvernement norvégien qui avait, non seulement, prolongé la concession de « Allied Airways (Gandar Dower) Ltd. » jusqu’au 31 décembre 1941, mais également autorisé un prolongement de la ligne de Stavanger à Oslo, uniquement pour des passagers étrangers. La mort dans l’âme, Eric Leslie Gandar Dower prit la décision d’interrompre ce service à compter le 19 septembre 1938 ; certaines dates au cours de cette année furent marquantes : la 100ème traversée eut lieu le 2 mai, le capitaine Starling nota dans son carnet de vol qu’elle bénéficia d’un temps magnifique. Le 20 juin, suite à un problème sur l’un des moteurs, le vol à destination de Stavanger dura exceptionnellement 3 heures et 45 minutes. Le 9 août, un brouillard particulièrement dense interdit l’atterrissage à Newcastle, le De Havilland fut dérouté au Nord et se posa sur l’aérodrome de Dyce à Aberdeen. La 166ème traversée fut la dernière, puisqu’elle s’est déroulée le 19 septembre 1938. Le résultat annuel s’avéra de nouveau décevant avec 71 allers et retours et 137 passagers, un rapide calcul précisa une moyenne de moins de 2 passagers par vol ! Eric Leslie Gandar Dower aurait aimé poursuivre l’exploitation en 1939, cela ne fut jamais fait. Il avait perdu en deux ans 16 000 £ et compte tenu d’une absence totale d’aide financière du côté anglais, il renonça définitivement. Même la visite du ministre de l’air britannique à Stavanger en août 1938 ne convint nullement le gouvernement de sa Majesté de la nécessité de maintenir cette liaison aérienne entre le Royaume Uni et la Norvège. Il fallut attendre 1973 pour que cette ligne soit rouverte et que, de nouveau, un avion anglais atterrisse sur l’aérodrome de Sola à Stavanger. C’est la compagnie Dan Air qui entreprit cela ; lorsque la compagnie scandinave S.A.S. ouvrit, à son tour, une liaison Stavanger – Newcastle, le capitaine Eric Starling fut l’invité d’honneur lors de l’inauguration.  
Rob Mulder
Traduction : Michel Lagneau




Appareil conseillé : Le premier parcours de Lerwick à Newcastle peut être effectué avec un monomoteur de tourisme. Quant à la traversée de la mer du Nord (NewcastleStavanger), le quadrimoteur De Havilland DH86 est disponible gratuitement chez SurClaro Flight Simulations fichier : dh86_exp.zip développé par Kazunori Ito compatible FS2002/2004. Ce parcours maritime prenait 3 heures 10 minutes à l’époque.
GPS recommandé en complément de la navigation VOR/DME & ADF/NDB
ROYAUME UNI
Lerwick (Tingwall EGET) /19mn/ Sumburgh EGPB /74mn/ Kirkwall EGPA /12mn/ Stromness (Survol – coordonnées : 58 57 58 N 3 17 47 O) → South Ronaldsay (Survol – coordonnées : 58 48 28 N 2 56 51 O) →  Thurso (Survol – coordonnées : 58 35 37 N 3 31 19 O) /65mn/ Inverness EGPE /63mn/ Wick EGPC /80mn/ Aberdeen (Dyce EGPD) /60mn/ Perth (Scone EGPT) /30mn/ Edimbourg EGPH /79mn/ Newcastle EGNT /332mn
NORVEGE
Stavenger (Sola ENZV) /184mn/ Oslo (Gardermoen ENGM) /279mn
DANEMARK
Copenhague (Kastrup EKCH) /123mn
SUEDE
Göteborg (Landvetter ESGG) /212mn/ Stockholm (Arlanda ESSA)
Revenir en haut Aller en bas
 
1937 Allied Airways : La Mer du Nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FSX-France :: Pilotage et Navigation :: Pilotage et Navigation :: Plans de vol-